Artritis_psoriasica_pelvis_artritis_480x320

Comprendre l'arthrite psoriasique : diagnostic et traitement

15% des personnes ayant du psoriasis souffrent aussi de rhumatisme psoriasique. Comment obtenir un diagnostic ? Quels sont les traitements ?

Le psoriasis se caractérise par la prolifération sur la peau de taches squameuses rouges et blanches qui apparaissent lorsque les cellules de la peau se reproduisent trop rapidement provoquant une accumulation de peaux mortes sur la superficie de la peau.

Environ 15% des personnes qui ont du psoriasis présentent aussi une variante de l’arthrite connue sous le nom de rhumatisme psoriasique ou arthrite psoriasique. Une maladie qui se produit quand le système immunitaire attaque, en plus de la peau, les articulations. Ce rhumatisme peut affecter n’importe quelle articulation, même si elle touche généralement les grandes articulations, plus particulièrement celles des extrémités inferieures, les distales des doigts et des orteils, l’épaule et les articulations sacro-iliaques du pelvis.

On ne connait pas avec exactitude la cause du rhumatisme psoriasique, même si 40% des personnes qui en souffrent ont un membre de leur famille atteint de psoriasis ou d’arthrite, ce qui suggère un rôle héréditaire important. Le rhumatisme psoriasique peut aussi être le résultat d’une infection ayant activé le système immunitaire, car dans l’absolu, le psoriasis est une maladie infectieuse. 

Qui peut être touché par les rhumatismes psoriasiques ?

En général, la population affectée est âgée de 30 à 50 ans, même si le rhumatisme psoriasique peut parfois se présenter dès l’enfance. Comme nous l’avons avancé, environ 15% des personnes souffrant de psoriasis développent ce type d’arthrite, même si dans quelques cas (ce n’est pas le plus courant), l’arthrite peut apparaitre avant le trouble cutané. 

Comment obtenir un diagnostic ?

Les articulations enflées, typiques des rhumatismes, ainsi que des modifications de la peau et des ongles, typiques du psoriasis, sont des éléments-clés pour aider le médecin à détecter ce qui se passe. Il est aussi courant de faire des radiographies pour observer le dommage articulaire et ainsi effectuer un diagnostic plus concret. On peut aussi parfois avoir recours à une résonnance magnétique, une échographie ou une tomographie par ordinateur pour observer les articulations avec plus de détails.

Pour écarter d’autres types d’arthrite aux symptômes similaires comme la goutte ou l’ostéoarthrite, le médecin peut mener à bien des analyses de sang qui pourraient révéler des niveaux élevés d’inflammation et d’anémie.

Pour sa part, la biopsie sous-cutanée peut confirmer que ce qui se passe au niveau de la peau est dû, en effet, au psoriasis. 

Quelles sont les options de traitement ?

Le  traitement varie selon le niveau de douleur. Certaines personnes avec une arthrite légère ont seulement besoin d’un traitement quand elles ressentent de fortes douleurs dans leurs articulations, et peuvent ainsi stopper la thérapie quand elles se sentent mieux.

En ce qui concerne les médicaments employés, on retrouve la sulfasalazine, le méthotrexate, la ciclosporine, et le léflunomide.

D’autre part, les agents anti-facteur de nécrose tumorale, disponibles depuis longtemps déjà, comme l’adalimumab, l’étanercept, le golimumab ou l’infliximab, sont utiles aussi bien pour le rhumatisme psoriasique que pour le psoriasis cutané.

Les fameuses injections de corticostéroïdes peuvent s’avérer très utiles quand les articulations sont très enflammées. 

Apprendre à vivre avec le rhumatisme psoriasique

Le rhumatisme psoriasique est un type de rhumatisme chronique qui vous accompagne toute votre vie. Chez certaines personnes, il se présente sous forme légère, avec des poussées occasionnelles, alors que chez d’autres, il se convertit en un compagnon de vie, parfois fastidieux, et qui peut causer des dommages articulaires s’il n’est pas traité.

Comme nous vous le disions, les traitements appropriés soulagent la douleur et protègent les articulations en vous aidant à maintenir votre mobilité. Cependant, en plus de suivre le traitement à la lettre, il vous faudra prendre certaines habitudes qui vous aideront à éviter les rigidités articulaires et les faiblesses musculaires. La marche à pied est, par exemple, un moyen formidable de se maintenir en forme.

Psoriasis, Diagnostic, Traitement non pharmaceutique, Symptôme, Médication, Diagnostic

Auteur : Purificación Salgado, Journaliste

Dernière modification: 19 octobre 2015

© People Who Global, iStock.com

S'abonner au Magazine