Idrisii_01_psoriasis_700x466

En savoir plus sur... le psoriasis des ongles

Le psoriasis unguéal touche particulièrement les personnes souffrant d’arthrite psoriasique. Quels sont les symptômes ? les traitements ?

Stries, déformations, ongle jauni… Le psoriasis des ongles -ou psoriasis unguéal, est une manifestation particulièrement gênante et anti-esthétique de la maladie. Elle est en plus compliquée à traiter. Comme pour tous les types de psoriasis, le psoriasis unguéal est la manifestation d’une maladie systémique et auto-immune : les défenses de l’organisme stimulent trop la production de cellules de zones localisées comme la peau, ce qui provoque un rougissement et des lésions. 

Qui est concerné ?

La plupart des personnes souffrant de psoriasis des ongles ont aussi des lésions sur la peau (psoriasis cutané). Seulement 5% ont du psoriasis uniquement sur les ongles. Comme pour les autres types de psoriasis, il ne s’agit pas d’une maladie contagieuse, ni entre les différentes zones du corps, ni entre les personnes. Elle est due à une combinaison incluant prédisposition génétique et déclencheurs environnementaux.

Le psoriasis unguéal affecte la moitié des personnes souffrant de psoriasis, mais il est plus fréquent (jusqu’à plus de 80% des cas) chez les personnes atteintes d’arthrite psoriasique : particulièrement dans les cas où l’arthrite affecte les articulations des orteils et des doigts, et qu’il existe des plaques de psoriasis dans le cuir chevelu (chez les femmes) ou dans les plis des fesses (chez les hommes).

Le psoriasis unguéal est plus courant sur les mains que sur les pieds, car les lésions tendent à apparaître plus facilement dans les zones qui souffrent de frottements, frictions et traumatismes. Il peut toucher un seul ongle ou tous ceux d’une main. Parfois la lésion est tellement importante que l’ongle peut tomber. 

Quels sont les symptômes du psoriasis unguéal ?

Les lésions d’une personne atteinte de psoriasis unguéal peuvent affecter aussi bien la forme de l’ongle (apparaitront alors de petites dépressions ou des grosseurs) que la couleur (tons gris, verts ou marrons). Assez souvent, l’ongle se décolle de la peau, c’est ce que les médecins appellent l’onycholyse. Les ongles deviennent aussi plus fins et cassants.

Les ongles atteints de psoriasis sont plus vulnérables aux infections par champignons (onychomycoses), et un patient sur trois développe ces deux conditions en même temps. Malgré cet aspect et ces infections fongiques, les ongles psoriasiques n’ont absolument rien à voir avec le manque d’hygiène.

Il est important d’éclaircir ce point. En effet, même si le psoriasis unguéal n’entraine pas beaucoup de complications, les personnes en souffrant doivent affronter une pression psychologique considérable due à l’énorme rejet que réveillent les lésions et qui blessent leur auto-estime. Si c’est votre cas, la lecture de cet article pourrait vous aider à accepter la maladie. 

Quelles sont les options de traitement ?

Les traitements pour le psoriasis des ongles sont les mêmes que pour le psoriasis cutané : photothérapie, solutions topiques, biothérapie et médicaments systémiques qui inhibent la réponse immunitaire, comme la ciclosporine ou le méthotrexate.

Ces derniers sont les plus recommandés chez les personnes ayant des lésions handicapantes sur les ongles (ce type de psoriasis peut être très douloureux). Cependant le risque d’effets secondaires graves pousse beaucoup de dermatologues à ne pas les prescrire.

Comme alternative, il existe aujourd’hui divers traitements topiques à base de vitamine D qui offrent de bons résultats sur le long terme. Parce que les ongles grandissent très lentement, il faut attendre plusieurs semaines avant de noter une amélioration.

En plus de la médication, le soin des ongles est primordial. Il faut les couper régulièrement, préférablement lorsqu’ils sont humides (c’est le meilleur moment). Il est aussi recommandé de les protéger le plus possible et de porter des gants pour éviter que les lésions s’aggravent.

Psoriasis, Diagnostic, Traitement non pharmaceutique, Symptôme, Médication, Diagnostic

Auteur : Ramón Rodríguez, Journaliste

Dernière modification: 22 février 2016

© People Who Global, iStock.com

S'abonner au Magazine